L’origine du mandala

Le mot « mandala » vient d’Inde. En sanskrit, Mandala veut dire « cercle, centre, ». De nos jours, en Occident, le mot « mandala » désigne également un diagramme géométrique complexe, un dessin centré.
Il s’agit avant tout d’une structure organisée autour d’un centre et de contour généralement circulaire, parfois carré.

Ces dessins sont présents dans toutes les cultures, en Europe, on en trouve de superbes dans les cathédrales : les rosaces (Nôtre Dame de Paris). Un mandala peut être peint, dessiné,sculpté (Aztèque), réalisé en sable multiclore (Tibétains), en vitrail (rosace chrétienne), en mosaïque (romaine et islam), en pierre de jade (Chine).

Qu’est-ce qu’un mandala ?

Un mandala est un dessin qui s’organise autour d’un centre bien marqué avec une périphérie. C’est une forme universelle, présente aussi bien dans un grand nombre de cultures que dans la nature.
Ainsi, un fruit (orange, tomate….) ou un légume (carotte, navet…..) peut abriter un superbe mandala.

Il suffit d’en couper une tranche ou une rondelle et il apparaît. Les toiles d’araignée, les fleurs, le système solaire, les arbres, les flocons de neige, la molécule d’eau… Lorsque nous cherchons, nous nous apercevons que la nature est une source intarissable de mandalas.

Crédit Hannah Bailey illustration